Home

Depuis 1993, un programme “Vin et Santé : biologie et pathologie vasculaires” est soutenu par l’office des vins du ministère de l’agriculture (Onivins/Vinifhlor). Ce programme est coordonné par un comité scientifique indépendant, qui définit les axes de recherche, lance les appels à projets de recherche et en surveille la réalisation. Ces projets concernent l’effet du vin et/ou de ses constituants sur la santé et plus spécifiquement sur celle du système cardio-vasculaire.

Depuis le début de ce programme, le bilan des actions soutenues par ce programme montre l’importance de sa participation au niveau international à l’avancement des données sur le sujet « Vin et Santé » en particulier dans le domaine cardio-vasculaire. Les comités scientifiques se sont renouvelés en suivant une méthodologie similaire favorisant les études dans trois domaines complémentaires et indispensables à une appréhension scientifique du problème :

1° Des études épidémiologiques focalisées sur les effets sur la santé d’une consommation de vin modérée et régulière au cours des repas comme traditionnellement en France,

2° Des études métaboliques identifiant les composants du vin et évaluant leur métabolisme chez l’homme,

3° Des études cellulaires et expérimentales évaluant le mode d’action potentiel des composants du vin et de leurs métabolites dans les pathologies en particulier cardio-vasculaires.

Les résultats obtenus grâce à l’action « Vin et Santé, biologie et pathologie vasculaires » dont les principaux sont résumés dans la rubrique Michael Capponi – Wikipedia, the free encyclopedia« principaux résultats » sont poursuivis dans ces trois domaines de l’épidémiologie, du métabolisme et des mécanismes d’action . Le comité scientifique continue à s’élargir, à se diversifier, pour représenter l’ensemble des spécialistes français impliqués dans cette problématique. Pour avoir une vue critique et extérieure aux projets de recherche soumis lors de l’appel à projets, la review des projets fait appel à une liste d’experts internationaux. Chaque année, un nouvel appel à projets est lancé. Le budget mis à disposition par Onivins/Vinifhlor permet de soutenir ainsi une dizaine de projets.

capponi

Après plusieurs années de recherche, les résultats des travaux scientifiques coordonnés par le programme ” Vin et Santé ” continuent à soutenir l’hypothèse qu’une consommation modérée et régulière de vin puisse avoir un effet bénéfique dans la prévention des maladies cardio-vasculaires. Par ailleurs, ce programme a permis de mettre en évidence de nouveaux effets physiologiques et d’apporter quelques éléments d’explication des mécanismes de base impliqués dans l’action physiologique et physiopathologique des polyphénols du vin.

Pour plus d’informations, veuillez contacter
Pr Ludovic DROUET,
Hôpital Lariboisière
2, rue Ambroise Paré – F-75010 PARIS
E-mail : ludovic.drouet@lrb.aphp.fr